La Croatie va légaliser l’importation de main-d’œuvre étrangère

| |

En Croatie, des quotas de travailleurs étrangers étaient chaque année établis pour répondre aux besoins de main-d’œuvre de l’économie. Mais, alors que le pays se vide de sa propre population, les employeurs pourraient bientôt être autorisés à recruter directement hors de l’Union européenne, s’ils ne trouvent pas de candidat sur le marché local.

Traduit par Chloé Billon (article original) Cette année, plus de 60 000 travailleurs originaires de pays hors Union européenne ont officiellement travaillé en Croatie : environ 26 000 Bosniens, 13 000 Serbes, 7000 Kosovars, 5500 Macédoniens, 2000 Ukrainiens, 2000 Albanais, ainsi que des Indiens, des Népalais, des Chinois et des Philippins, a recensé l’Institut croate pour l’emploi (HZZ). Ces arrivées ne sont cependant pas suffisantes pour répondre aux besoins de l’économie et elles pourraient être remises en cause dès l’année prochaine. Désormais, un employeur manquant de main-d’œuvre, s’il ne trouve pas sur la marché du travail local, pourra (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous