La Croatie dans Schengen, la Roumanie et la Bulgarie encore recalées

| |

La Croatie qui se réjouit d’y entrer, la Roumanie et la Bulgarie qui fulminent d’être de nouveau recalées. Jeudi, l’Autriche et les Pays-Bas ont encore opposé leur refus à Bucarest et Sofia, en pointant le risque migratoire... Pour des raisons avant tout liées à leur politique intérieure. Les ONG dénoncent le « dangereux précédent » de l’entrée de la Croatie.

Par Dimša Lovpar, Florentin Cassonnet et Alexandre Levy C’est coup double pour la Croatie, qui intégrera au 1er janvier 2023, l’espace Schengen et l’eurozone. Un vrai succès pour le dernier entrant dans l’Union européenne. Avec cet accord unanime des ministres de l’Intérieur réunis à Bruxelles, la Croatie devient le 27ème membre de cette vaste zone au sein de laquelle plus de 400 millions de personnes peuvent voyager librement, sans contrôles aux frontières intérieures. La demande d’adhésion de la Croatie à l’espace Schengen était intervenue en 2016 à un moment très sensible pour l’Union européenne, un an après la crise des réfugiés qui avait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous