La CEDH condamne la Grèce pour le naufrage d’un bateau de réfugiés en 2014

| |

La Grèce a été condamnée le 7 juillet par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour le naufrage en 2014 d’un bateau de réfugiés en mer Égée, suite à l’intervention des gardes-côtes. Onze personnes avaient péri et aucune enquête approfondie n’a été menée par les autorités d’Athènes.

Par Marina Rafenberg Le 20 janvier 2014, sous le gouvernement conservateur d’Antónis Samarás, un bateau en provenance des côtes turques transportant 27 réfugiés chavire au large de la petite île de Farmakonisi, près de Leros en mer Égée. Le naufrage cause la mort de onze personnes. Après huit ans d’instruction, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), saisie par seize rescapés du drame, a condamné le 7 juillet les autorités grecques pour ne pas avoir mené « une enquête approfondie et efficace permettant de faire la lumière sur les circonstances du naufrage ». Selon un communiqué de la CEDH à Strasbourg, la Grèce n’a pas non plus « fait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous