Exode : la Bosnie-Herzégovine se vide de sa population et les autorités ne font rien

| |

35 000 personnes ont quitté la Bosnie-Herzégovine durant les dix premiers mois de l’année 2017. La Bosanska Posavina est la région la plus affectée par l’exode. Les destinations les plus prisées sont l’Allemagne, l’Autriche, la Suède et la Suisse. Mais les autorités sous-estiment le phénomène et ne font rien pour l’endiguer, dénonce Mirhunisa Zukić, présidente de l’Union pour le retour durable. Entretien.

Propos recueillis par Dženana Karabegović Radio Slobodna Evropa (RSE) : Fin 2017, votre organisation, l’Union pour le retour durable, a annoncé que plus de 150 000 personnes avaient quitté la Bosnie-Herzégovine au cours des quatre dernières années, dont près de 11 000 originaires de la seule région de Posavina ces dix derniers mois. C’est dans cette région du nord de la Bosnie que la situation est la plus alarmante ? Mirhunisa Zukić (M.Z.) : Depuis cinq ans, nous étudions le phénomène d’émigration des citoyens de Bosnie-Herzégovine. Nos données, qui révèlent le départ de 151 000 personnes, ont été collectées sur le terrain auprès des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous