Ville et urbanisme : pour l’architecte Idis Turato, il faut « tout réinventer »

| |

Toutes les architectures sont politiques et sont liées aux idéologies dominantes. L’effondrement de la social-démocratie rend nécessaire la libération d’énergies nouvelles pour réinventer la profession. Rencontre avec l’architecte croate Idis Turato, qui tente de transformer sa ville natale de Rijeka.

Propos recueillis par Nikola Radić / Photos : Nemanja Knežević CdB : En raison de sa topographie et de son histoire, Rijeka est souvent considérée comme un laboratoire idéal pour l’exploration de nouveaux horizons urbanistiques, environnementaux et culturels. Vers quel avenir la ville se dirige-t-elle ? I.T. : Rijeka s’est arrêtée, elle n’est plus ni une ville portuaire ni une ville industrielle, ce qui est une bonne position pour la réinitialisation et la réinvention. Il faut de nouveau imaginer la ville, et non pas la reconstruire et la revitaliser. Rijeka et Opatija ont toutes deux été bâties par la Compagnie des chemins de fer de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous