Kosovo-Serbie : ping-pong diplomatique entre Bruxelles et Washington

| |

Les présidents Hashim Thaçi et Aleksandar Vučić ont été reçus à la Maison-Blanche en début de semaine pour tenter de parvenir à un « accord rapide » entre le Kosovo et la Serbie. Washington est donc en train de damer le pion à Bruxelles, et le Premier ministre Albin Kurti apparaît exclu du jeu à Pristina.

Par Belgzim Kamberi « Nous avons le Président Trump qui se concentre sur le Kosovo et la région, nous avons Grenell qui fait avancer le dialogue, c’est un moment à saisir », a déclaré mercredi le Président du Kosovo, Hashim Thaçi, lors d’une conférence de presse à Pristina après son retour d’une visite officielle à Washington. Lundi, il avait rencontré à la Maison-Blanche son homologue serbe, Aleksandar Vučić, sous la médiation de Richard Grenell, l’envoyé spécial de Donald Trump pour le dialogue Kosovo-Serbie, et de Robert O’Brien, le Conseiller à la sécurité nationale. « Décourageant » : c’est ainsi que le chef de l’État kosovar a qualifié le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous