Coronavirus et récession au Monténégro : le gouvernement fait le service minimum

| |

Avec le coronavirus, des milliers de Monténégrins ont perdu leur travail et toute source de revenus. Pourtant, le gouvernement se contente d’autoriser un report de quelques mois pour le paiement des crédits et des impôts et débloque un seul et dérisoire million d’euros pour venir en aide aux plus démunis.

Traduit par Jasna Tatar Anđelić (article original) En Allemagne, selon les estimations, les pertes commerciales et hôtelières causées par la pandémie de coronavirus et les mesures prises pour lutter contre s’élèveraient à un milliard d’euros. Mais au Monténégro, rien de tel. Comme l’a déclaré « à titre personnel », sur les réseaux sociaux, Srđan Kusovac, le chef du Bureau des relations publiques du gouvernement, « si nous n’avions pas détruit l’économie à temps, nous aurions subi des pertes énormes ». Jusqu’à présent, le gouvernement, la Banque centrale du Monténégro et le Fonds d’investissement et de développement (IRF) n’ont offert qu’un délai de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous