Entre les investisseurs arabes et la Bosnie-Herzégovine, c’est « je t’aime, moi non plus »

| |

Des hommes d’affaires et des entreprises du Golfe cherchent à investir en Bosnie-Herzégovine, ce qui pourrait aider le pays en mal d’emplois et d’infrastructures à sortir de l’ornière. Mais le « climat entrepreneurial », avec les discriminations et obstacles administratifs, n’y est pas toujours propice. Reportage.

Traduit par Chloé Billon (article original) Au cours des dix prochaines années, la commune de Vareš, petite ville dans le centre de la Bosnie-Herzégovine, devrait se voir doter d’un complexe de luxe avec hôtel, parc d’attraction, villas, pistes cyclables et autres équipements de loisirs. C’est ce qu’a annoncé un investisseur saoudien, qui a récemment présenté son projet aux autorités de la commune. Dès la mi-2021, date du début des travaux, des millions d’euros devraient commencer à affluer dans cette bourgade minière. « Le complexe devrait occuper environ 550 000 mètres carrés de terrain. Nous sommes en concertation avec le canton de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous