En Bulgarie, la déforestation est aussi un miroir des inégalités sociales

| |

La Bulgarie a beau être l’un des pays les plus boisés d’Europe, l’entretien des forêts laisse à désirer. En cause, une privatisation massive et illicite par les élites fortunées, mais aussi, dans une moindre mesure, un déboisement sauvage par les franges les plus pauvres de la population qui se chauffent au bois.

Traduit du serbe et adapté par Nikola Radić (article original) Si, selon les chiffres officiels, les surfaces boisées en Bulgarie ne cessent de s’élargir, leur entretien suscite de l’inquiétude. Lois et réglementations absconses, déforestation illégale, absence de politique de reboisement, changement climatique... Des défis écologiques qui ne sont pas sans liens avec les inégalités sociales en Bulgarie : le taux élevé de pauvreté énergétique et la faible qualité de l’habitat font qu’une grande partie de la population se chauffe au bois, consommant la plus grande partie des forêts coupées. En mal de financements, l’inspection forestière ne parvient (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous