Législatives au Kosovo : La diaspora veut donner un coup de balai

| |

Les élections législatives anticipées ont lieu dimanche 6 octobre au Kosovo. La participation des Kosovars de l’étranger pourrait être déterminante pour l’issue du scrutin, la diaspora ayant tendance à voter contre les partis traditionnellement au pouvoir. Mais pour voter depuis l’étranger, c’est un vrai parcours du combattant. Reportage.

Par Simon Rico « Rien n’est fait pour que la diaspora participe aux élections. » Installée depuis plusieurs années à Bruxelles, Fati ne votera pas lors des législatives du 6 octobre. « On doit se rendre aux urnes tous les six mois, ça commence à me lasser. J’en ai ras-le-bol de ce jeu de chaises musicales qui dure depuis la guerre », justifie la quarantenaire, qui travaille auprès des institutions internationales. Comme Fati, ils sont nombreux dans la diaspora kosovare à préférer s’abstenir plutôt que suivre les démarches, compliquées, pour pouvoir participer à un scrutin qui promet pourtant d’être déterminant pour l’avenir de leur pays (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous