Dritan Abazović : réussir l’alternance démocratique au Monténégro

| |

Jamais encore dans son histoire le Monténégro n’avait connu d’alternance démocratique. Alors que les partisans du statu quo, du crime organisé et de la corruption agitent la menace des « forces pro-serbes et pro-russes », Dritan Abazović, le dirigeant du mouvement civique URA, explique les défis de la transition. Entretien.

Traduit et adapté par Jasna Tatar Anđelić (article original) DW : Les attaques contre les Bosniaques ont-elles quelque chose à voir avec la décision de leurs représentants politiques de ne pas rejoindre le bloc de l’opposition ? D.A. : Ils sont invités à nous rejoindre. J’ai dit à maintes reprises qu’il était tout à fait naturel et attendu que les partis politiques des minorités fassent partie de la nouvelle majorité. Nous leur tendons la main et les invitons à faire partie du gouvernement technique. DW : Pourquoi refusent-ils votre main tendue ? D.A. : Je ne sais pas, ce n’est pas à moi qu’il faut le demander ! Mais je sais que leurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous