Croatie : les statistiques de l’exode et de la désindustrialisation

| |

Un pays qui se vide de sa population, vieillit, se désindustrialise, perd ses savoir-faire et ne compte plus que sur le tourisme. Une Croatie qui « tient » encore grâce aux fonds européens et aux transferts de la diaspora. Novi List trace un bien sombre tableau statistique.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) 235 000, c’est le nombre d’habitants perdus en dix ans, selon les chiffres du Bureau statistique de Croatie. Mais, selon les démographes, le chiffre réel pourrait être encore bien plus élevé. Dans le même temps, le pays est confronté à un vieillissement accéléré de sa population. En 2010, l’âge moyen de la population était de 41,1 ans, il est passé à 43,4 en 2019. En une décennie, le nombre de retraités a augmenté de 67 000, s’élevant à 1 240 872 fin novembre 2019. Si l’évolution du nombre de salariés est difficile à estimer faute de méthodologie cohérente, le nombre de personnes qui paient des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous