Croatie : mineurs en détresse dans les limbes du système pénitentiaire

| |

En Croatie, les mineurs condamnés par la justice ne sont pas mieux traités que leurs aînés. Alors que la loi préconise leur placement dans des centres éducatifs spécialisés durant la durée de leur détention provisoire, ils sont généralement enfermés dans des prisons pour adultes. Quant aux budgets alloués la réfection des centres éducatifs fermés, ils sont bien insuffisants, tout comme ceux consacrés à la formation du personnel d’encadrement.

Par Zvonimir Šarić Il existe en Croatie treize prisons, réparties dans tout le pays, plus huit centres de détention, dont un hôpital pénitentiaire. Le lieu où les condamnés sont envoyés purger leurs peines dépend de plusieurs critères. Ceux dont la condamnation est inférieure à six mois sont conduits dans la prison la plus proche de leur lieu de résidence. Les mineurs condamnés à plus de six mois et ceux devant subir un traitement psychiatrique sont envoyés dans un centre où divers spécialistes sont chargés de déterminer leur potentielle adaptation au système carcéral croate. Seul le centre pénitentiaire de Požega est réservé aux femmes, et il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous