« Most wanted » : le Top 10 des fugitifs les plus recherchés de Croatie

| |

Début novembre, Ivica Todorić, l’ancien PDG d’Agrokor se faisait passer les menottes à Londres avant d’être relâché, contre 100 000 livres de caution, quelques heures plus tard. Recherché par la justice de son pays pour de multiples fraudes, l’homme le plus riche de Croatie a pris la fuite. Hommes d’affaires, anciens généraux, politiciens, simples criminels de droit commun, ce n’est pas la première fois que Zagreb voit l’un de ses ressortissants prendre la poudre d’escampette pour échapper aux poursuites.

Par Jelena Prtorić et Giovanni Vale 1. Ivica Todorić (1951) Jusqu’en février 2004, Vladimir Zagorec avait eu beaucoup de chance. Après des études de génie électrique, il s’était engagé dans l’armée où il a obtenu le grade de lieutenant-colonel début août 1992. Sa carrière a ensuite connu un rapide coup d’accélérateur : chauffeur du ministre de la Défense Ivan Čermak en 1993, il remplace son patron quelques mois plus tard. Tout change vite pendant les guerres. Sa descente aux enfers commence en 2000, après la mort de Franjo Tuđman et la défaite du HDZ aux législatives. Moins de quatre ans plus tard, son ancien ami, Hrvoje Petrač, kidnappe donc son (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous