Bulgarie : la mairie engage la destruction du quartier rom d’Assenovgrad

| |

Un mois de manifestations et d’émeutes racistes anti-rroms trouvent leur conclusion attendue : la mairie d’Assenovgrad a ordonné la destruction d’une partie des maisons du ghetto rrom de la ville. Le prétexte ? Il s’agirait de « constructions illégales », comme quasiment toutes les masures où vivent les Rroms de Bulgarie.

Par Tatiana Vaksberg Seize maisons roms ont été détruites à Assenovgrad, sur ordre de la mairie. Déclarées « constructions illégales », douze d’entre elles ont disparu sous les excavateurs en moins de trois heures samedi dernier, et quatre autres avaient été démolies la veille par leurs propres propriétaires. Selon la télévision publique, l’opération principale a commencé avant le lever du soleil, et a été supervisée par des représentants de la mairie, de la police, des urgences, des fournisseurs d’énergie électrique et de l’entreprise de BTP engagée par la municipalité pour mener à bien ces démolitions. Selon le communiqué officiel, les familles (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous