Bulgarie : la chasse aux Roms continue à Assenovgrad

| |

Depuis la fin du mois de juin, la tension ne retombe pas en Bulgarie. Une bagarre tristement banale impliquant des adolescents roms dans les Rhodopes s’est transformée en affaire nationale, avec les ministres d’extrême-droite à la manœuvre.

Par Tatiana Vaksberg À Assenovgrad, 843 personnes ont « quitté » le quartier rom à la suite des inspections de la police. Le ministère de l’Intérieur a souligné que ces gens « ne disposaient pas d’adresse officielle », sans préciser s’ils avaient dû quitter les lieux de force. La police aurait en outre établi une liste de « dizaines de constructions illégales » qui seront détruites. Tels sont les résultats du travail des forces de l’ordre à la suite des tensions communautaires qui ont suivi l’affrontement violent entre quelques jeunes kayakistes bulgares et des adolescents roms. La plupart des habitants d’Assenovgrad avaient arrêté de descendre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous