Migrants et réfugiés : la Bosnie-Herzégovine, nouveau pays de transit ?

| |

La « route des Balkans » est fermée depuis mars 2016, mais de plus en plus de réfugiés et migrants traversent la Bosnie-Herzégovine pour se rendre en Croatie avant de rejoindre les pays de l’Europe occidentale.

(Avec RSE) — Depuis le début de l’année, le nombre de réfugiés et migrants a considérablement augmenté en Bosnie-Herzégovine : 605 au cours des neuf premiers mois, dont une quarantaine appréhendés par la police ces trois dernières semaines. La plupart voyagent en petits groupes et sont originaires du Pakistan, d’Afghanistan, d’Algérie ou du Maroc. Ils circulent dans les régions de Trebinje, Doboj, Ljubuški et Bihać. Conséquence de la fermeture de la « route des Balkans » en 2016, la Bosnie-Herzégovine est en train de devenir un nouveau pays de transit vers l’Europe occidentale. « Suite à la fermeture des frontières et aux contrôles stricts imposés par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous