Bosnie-Herzégovine : les élections ne résoudront pas les divisions de Mostar

| |

À Mostar, capitale divisée de l’Herzégovine, Bosniaques et Croates continuent à se tourner le dos. Les nationalistes du HDZ et du SDA renforcent toujours plus ces divisions, car ils gouvernent par la peur. Une société civile ouverte tente pourtant de survivre. Reportage.

Par Milica Čubrilo-Filipović Quelques initiatives représentent pourtant des « oasis de mixité », comme le bouillonnant Centre culturel Abrašević et son café coloré. « Nous nous sommes installés exprès le long de la ligne de démarcation qui coupe la ville, afin de former un pont humain entre les communautés, un refuge », explique Husein Oručević, quinquagénaire aux bleus, rédacteur en chef de l’indépendante AbrašRadio. Déplorant que rien n’ait été fait, après la fin de la guerre, pour rénover les bâtiments détruits le long de la ligne de front et réinstaller des populations mixtes, il estime que l’aménagement urbain conforte toujours plus la ségrégation. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous