Bosnie-Herzégovine : vague d’émotion après la profanation du cimetière des Partisans de Mostar

| |

Régulièrement vandalisé depuis des années, le cimetière des Partisans de Mostar a été saccagé comme jamais auparavant dans la nuit du 13 au 14 juin. Plus de 600 tombes ont été détruites, déclenchant l’indignation dans tout le pays. Des citoyens s’organisent pour rénover ce monument historique, symbole de la lutte antifasciste.

Par Pierre Noël et Marion Roussey Cette fois, la municipalité de Mostar a promis de « faire tout son possible pour réparer les dégâts » et lancer une enquête afin de retrouver les coupables. Elle a aussi annoncé sa volonté d’entreprendre « un vaste projet de restauration du site », supplantant le rôle de la Commission fédérale chargée de l’entretien du patrimoine. Mais pour beaucoup d’habitants, cette dégradation est la goutte de trop. À l’approche des élections générales de cet automne, l’événement est instrumentalisé par les différents partis politiques qui s’accusent mutuellement et promettent tous des changements. Même la délégation européenne en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous