Bosnie-Herzégovine : il va bien falloir organiser des élections municipales à Mostar

| |

À Mostar, il n’y a pas eu d’élections municipales depuis... 2008 ! En cause, les nationalistes bosniaques et croates du SDA et du HDZ, incapables de s’entendre sur le mode de scrutin. La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) vient de condamner la Bosnie-Herzégovine.

Par Aline Cateux Irma Baralija, une citoyenne de Mostar de 34 ans, avait porté plainte en 2018 contre la Bosnie-Herzégovine devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). Empêchée de voter depuis les dernières élections locales à Mostar en 2008, elle se déclarait discriminée et privée de ses droits civiques. Selon son avocate Dženana Hadžiomerović, les représentants de la Bosnie-Herzégovine auraient déclaré lors d’une audience à la CEDH que si sa cliente voulait voter, elle n’avait qu’à déménager dans une autre ville. La CEDH a condamné le 28 octobre 2019 la Bosnie-Herzégovine pour discrimination. Le pays a un délai de six mois pour changer (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous