Bosnie-Herzégovine : 13 500 tonnes de déchets dangereux finissent chaque année dans la nature

| |

Au moins 13 500 tonnes de déchets dangereux, soit l’équivalent de 675 camions, sont chaque année stockées ou éliminées de manière inappropriée en Bosnie-Herzégovine. L’impact sur les rivières est dévastateur. Les associations environnementales dénoncent l’irresponsabilité des autorités.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Les industries de Bosnie-Herzégovine produisent chaque année quelque 23 000 tonnes de déchets dangereux, dont 13 500 tonnes, soit l’équivalent de 675 camions, sont éliminées de manière inappropriée. Ces résidus proviennent notamment des centrales thermiques, des mines, des fonderies et des industries du métal, du bois et du cuir. « Les déchets dangereux générés en Republika Srpska sont un problème majeur, car la plupart finissent dans les décharges municipales », peut-on lire dans le document « Stratégie de gestion des déchets en Republika Srpska » pour la période 2016-2025. La situation est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous