Crimes de guerre : l’arrestation du général Dudaković divise la Bosnie-Herzégovine

| |

Héros et/ou criminel de guerre ? On spéculait depuis des années sur une possible inculpation du général Atif Dudaković pour des crimes de guerre commis contre des civils dans l’enclave de Bihać. Il a finalement été arrêté vendredi matin avec onze autres anciens officiers de l’Armée de Bosnie-Herzégovine.

Ancien général de l’Armée de Bosnie-Herzégovine (Armija BiH), Atif Dudaković a été arrêté à l’aube vendredi 27 avril à Bihać, par les hommes de l’Agence nationale d’investigation et de protection (SIPA). Ancien commandant du Cinquième corps de l’Armée, il est accusé d’avoir commis des crimes de guerre contre les populations serbes de l’ancienne enclave de Bihać, mais aussi contre des civils bosniaques partisans de Fikret Abdić. Onze autres anciens officiers du Cinquième corps ont également été arrêtés, notamment Ibrahim Nadarević à Sarajevo, Safet Salihagić, Ejub Koženjić, Ibrahim Šiljdedić, Huso Balagić, Adis Zjakić et Hasan Ružnić dans la commune de Ključ. Placé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous