Ankara poursuit sa traque des « gülénistes » en Macédoine du Nord

En visite en Macédoine du Nord, le ministre turc de la Défense Hulusi Akar a demandé l’extradition de quinze ressortissants turcs accusés d’appartenir au mouvement de Fethullah Gülen. La requête est pour l’instant refusée, mais elle met Skopje dans l’embarras : le Parlement turc doit bientôt ratifier l’intégration de la Macédoine du Nord dans l’Otan.

Par la rédaction (Avec Balkan Insight)—Même à l’étranger, les Turcs considèrent qu’il faut bien du courage pour chuchoter quelques mots de soutien en faveur de l’imam Fethullah Gülen, ancien allié d’Erdoğan aujourd’hui réfugié aux États-Unis. Et ceux qui vivent en Macédoine du Nord ont raison d’avoir peur : la Turquie fait en ce moment pression sur Skopje pour extrader quinze ressortissants turcs accusés d’appartenir au FETÖ, mouvement considéré par Ankara comme « terroriste », car suspecté d’avoir fomenté le coup d’État manqué de juillet 2016. Le ministère de la Justice de Macédoine du Nord a ainsi confirmé à Balkan Insight que plusieurs demandes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous