Entre Albanie et Grèce, les sujets qui fâchent et l’amorce du dialogue

| |

Frontière maritime, minorité grecque d’Albanie et minorité çam de Grèce, les sujets litigieux ne manquent pas entre Athènes et Tirana, d’autant que le Parlement grec n’a toujours pas levé l’état de guerre proclamé... en 1940 ! Les ministres des Affaires étrangères des deux pays se sont rencontrés durant trois jours en Crète pour des réunions de travail à huis-clos. Un événement « historique », même si aucun résultat concret n’en est encore sorti. Décryptage.

Par Louis Seiller Toujours émaillées de hauts et de bas, les relations diplomatiques entre la Grèce et l’Albanie restent marquées par la persistance de différends majeurs, souvent anciens. Tenues à l’écart de la presse, les discussions exceptionnelles entre les hauts fonctionnaires grecs et albanais sur l’île de Crète, du 10 au 12 novembre, se sont concentrées autour d’un « paquet » complexe de sujets : frontière maritime, état de guerre toujours techniquement en vigueur depuis 1940 côté grec, droits de la minorité grecque d’Albanie et statut des travailleurs albanais en Grèce... Un ensemble de problématiques à la fois complexes et sensibles, « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous