Le Courrier des Balkans

Violences urbaines en Macédoine : dérive de la société et faillite de l’État

| |

Le 19 mai, un jeune homme était tué dans le quartier de Gjorče Petrov. Aussitôt, ce quartier de Skopje s’embrasait. Chômage, absence de perspectives d’avenir, inaction et indifférence des pouvoirs publics, tel est le cocktail qui favorise les affrontements « interethniques ». Autopsie d’un quartier, d’une ville et d’une société en crise.

Par Jacqueline Bisson (Avec [Fokus] et Deutche Welle) - Après deux soirées d’affrontements avec les forces de l’ordre, le calme est revenu à Gjorče Petrov et le quotidien a repris le dessus. Le bon sens des citoyens a été plus fort que le discours des agitateurs voulant déstabiliser cette société. Le pire a été évité, mais jusqu’à quand ? Verra-t-on un jour dans ce pays des politiques se préoccuper réellement des problèmes sociaux de tous les citoyens sans exception ? La société civile réussira-t-elle à jouer un rôle dans le rapprochement entre les communautés et consolider la cohésion de la société ? Cessera-t-on un jour de ramener tout problème au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous