Vreme

Serbie : révisions de l’histoire

| |

Les nouveaux manuels d’histoire proposent une interprétation singulière du passé, avec un objectif : dissimuler la collaboration des tchétniks avec l’occupant allemand et baser la nouvelle conscience historique sur l’idéologie tchétnik.

Par Slobodanka Ast Nos nouveaux manuels d’histoire sont encore pires que ceux du temps de Milosevic. Quand l’ancien maître de Belgrade était au pouvoir, les manuels chantaient ses louanges, mais ils ne révisaient pas toute l’histoire du XXème siècle. Pour Dubravka Stojanovic, professeur d’histoire à la Faculté de philosophie de Belgrade et membre de la Commission formée par le ministère de l’Education de Serbie pour élaborer les programmes d’enseignement de l’histoire, "la question soulevée est celle-ci : comment est-il possible que le ministère ait pu approuver un manuel qui introduit une véritable révision de la Deuxième Guerre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous