Danas

Serbie : pour les grévistes de Bor, ni argent, ni respect

| |

Un nouvelle grève menace d’éclatement dans le combinat de Bor, en Serbie orientale. Les travailleurs de la fonderie de plomb et de la raffinerie ne sont pas payés, tout comme les mineurs. Le gouvernement ne fait pas grand chose pour essayer de désamorcer le dossier social le plus brûlant de Serbie.

Par Brana Filipovic Bor - "Nous ne renoncerons pas à la grève tant que les les directeurs de la fonderie et la raffinerie (TIR) ne donneront pas leur démission. Nous n’avons rien contre eux personnellement, et la politique ne nous intéresse pas. Nous ne voulons pas jouer les héros, mais demandons que les accords soient respectés, et que le droit fondamental à la survie nous soit garanti. Les derniers accords sur le versement des salaires le 28 décembre n’ont pas donné de résultat, comme tous les accords précédents. Les directeurs nous ont toujours mentis et nous ne leur faisons plus confiance". Ce sont les mots de Dejan Pavlovic, président du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous