Blic

Serbie : « on aurait pu faire trois fois mieux »

| |

Dix ans après la révolution du 5 octobre, l’heure est au bilan. Certes, le régime autoritaire de Milošević appartient au passé, mais celui des oligarques l’a remplacé, amenant son lot de corruption et de clientélisme. Quant au niveau de vie, il est toujours loin d’avoir rattrapé celui des années 1980.

Par Tanja Nikolić Đaković. Les produits abondent dans les magasins, sauf le lait. Il n’y a plus de coupures d’électricité. La Serbie n’est plus un ghetto d’où l’on ne s’échappe qu’à l’aide d’un visa. Le pays ne fait plus l’objet de sanctions et l’armée s’est presque totalement professionnalisée. Le pays n’est plus considéré comme un ennemi dans la région. Au contraire, c’est l’un des partenaires des pays les plus puissants. Le niveau de vie est plus élevé, mais il est loin de ce qu’il fut dans les années 1980. La production industrielle est à 44% de ce qu’elle était en 1989. 700.000 personnes sont sans emploi. Le régime brutal de Milošević a disparu. Ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous