Politika

La Serbie dix ans après la chute de Milošević : une autre décennie perdue ?

| |

Il y a dix ans, la Serbie chassait Slobodan Milosevic du pouvoir, mais que reste-t-il des promesses de la révolution démocratique du 5 octobre 2000 ? Corruption, crise économique, soumission du pays aux « conseils diplomatiques occidentaux », retournements de vestes en série et opportunisme : la classe politique serbe n’a jamais paru si médiocre. L’analyse sans concession du rédacteur en chef de la revue Nova srpska politicka misao.

Par Djordje Vukadinović [1] Cet article devait avoir pour sujet le dixième anniversaire du 5 octobre. Il est pourtant difficile de garder son objectivité, d’éviter la résignation et de résister aux sentiment pessimistes. Il est difficile de trouver des paroles sages après tant d’hypocrisie, de bêtise et de mensonges déversés à l’occasion de cet anniversaire et de tous les anniversaires précédents. Quel est notre bilan ? Pratiquement aucun aspect du fameux « contrat avec le peuple » de 2000 n’a été réalisé. Notre taux de production industrielle n’a toujours pas atteint celui de 1998, tandis que celui de l’ex-Yougoslavie reste un lointain mirage. Les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous