Danas

Serbie/Kosovo : la perte du « bien le plus précieux de la patrie » ?

| |

Les autorités serbes ont, par avance, décrété que la proclamation d’indépendance du Kosovo serait nulle et non avenue. L’éditorialiste de Danas se demande ce que signifie concrètement cette décision. La perte du Kosovo est-elle celle du « bien le plus précieux de la patrie » ? Et que va faire la Serbie pour poursuivre sa route vers l’Europe ? Le pays semble bien se trouver au seuil de nouvelles défaites : qui en assumera la responsabilité ?

Par Mihal Ramač Tout ne tenait plus qu’à un fil ténu, avant que le Président de la République, le Premier ministre et les organes législatifs ne parviennent à un accord historique de non-agression provisoire. Comme il se doit, l’événement s’est produit au siège de l’Agence de sécurité et de renseignement (BIA), les services secrets serbes. Le lieu a été choisi non pas parce qu’il est l’un des mieux gardés de Belgrade, mais pour que les mauvaises langues ne puissent deviner qui est allé s’incliner devant qui. Nos politiciens se sont donc rencontrés sur un terrain neutre. Maintenant, les malintentionnés diront que leur rencontre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous