Serbie : les obsessions militaristes du gouvernement Vučić

| |

Relance de l’industrie d’armement, rapprochement avec l’OTAN, achats massifs d’armes en Russie : la défense est au coeur des préoccupations du Premier ministre Vučić, qui veut que l’armée de Serbie conserve sa première place dans les Balkans. Que cache donc cette passion militariste, alors qu’aucune menace réelle ne plane sur le pays ?

Par Jelena Lalatović Dernière minute : Le ministre de la Défense, Bratislav Gašić, a été révoqué lundi 7 décembre après avoir tenu des propos sexistes à une journaliste de la télévision. Avec la désindustrialisation systématique de la Serbie, au début des années 2000, qui fut l’une des principales conséquences de la politique de « transition », on ne parlait plus guère, sauf de manière négative, de l’industrie de l’armement, qui était pourtant, autrefois, l’un des secteurs industriels les plus développés de l’ex-Yougoslavie. Tout au plus évoquait-on, de temps à autre, les grèves et les salaires impayés, cette expérience commune des travailleurs des sociétés (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous