Le Courrier des Balkans

Santé en Serbie : pots-de-vin à tous les étages

| |

Le système de santé serbe est littéralement gangrené par la corruption : des petits bakchichs aux « grosses affaires », les malversations en tous genres expliquent en grande partie pourquoi la Serbie se classe bonne dernière sur le continent en termes de qualité des soins. A Belgrade, les Docteurs contre la Corruption tirent la sonnette d’alarme.

Par Marie Dhumieres « Énorme gaspillage », « corruption galopante », « situation catastrophique ». L’organisation serbe Docteurs contre la Corruption [1] n’est pas tendre pour le système santé du pays. Il faut dire que les faits parlent d’eux-mêmes : le budget santé de la Serbie avoisine les 10.5 % du PIB – un montant supérieur à la part dédiée à la santé dans le reste des Balkans, et même au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE, estimée à 9.5 %. Pourtant, la Serbie est bonne dernière en termes de qualité de soins : 34ème sur 34 au classement des systèmes de santé européens, évalués par une agence suédoise pour le compte du Parlement Européen. Comment (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous