Reporter

Serbie : la santé est corrompue

| |

« Dans le couloir de la maternité, mon mari tenait le bébé, je lui tenais le
bras… et le docteur une enveloppe contenant 100 €. C’est le prix que j’ai dû
payer pour que ‘tout se passe bien’ lors de l’accouchement. »

Par Veliborka Staletovic Cette jeune Belgradoise, qui n’a pas voulu dévoiler son nom, n’est ni la première, ni la dernière à avoir accepté les règles du nouveau folklore serbe de la santé : offrir quelque chose au médecin est une habitude datant de plusieurs décennies. Au début, c’était cent grammes de café ou une bonne bouteille d’alcool, plus tard d’importantes sommes d’argent et des cadeaux de plus en plus onéreux. Cependant, acheter obligatoirement « la sympathie du médecin » pour être sûr de l’issue heureuse d’un accouchement, par exemple, n’est pas seulement une question d’habitude. Le taux d’accroissement naturel négatif du pays et le taux de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous