RFI

Roumanie : les Sicules de Transylvanie réclament l’autonomie

| |

Le 18 septembre, jour du référendum en Écosse, l’Union démocratique des Magyars de Roumanie (UDMR) a officiellement présenté son projet sur l’autonomie du « Ţinutului Secuiesc », le « pays sicule » : trois départements dans l’Est de la Transylvanie, où vit une communauté hongroise de 600 000 membres, et qui possède la plus grande richesse en eau d’Europe.

Par Bianca Pădurean La présentation de ce projet de loi a eu lieu le même jour que le référendum pour l’indépendance écossaise. Une simple coïncidence, a précisé Kelemen Hunor, président de l’Union démocratique des Magyars de Roumanie (UDMR). Selon lui, la communauté Magyar ne veut pas du séparatisme, ni de l’indépendance, mais la garantie qu’elle peut garder, développer et exprimer son identité. Les dirigeants hongrois aimeraient que le « pays des Sicules » soit une région autonome au niveau administratif et cela dans le cadre d’un état unitaire et indivisible. Cette région serait formée des départements de Covasna, Harghita şi Mureş, dont la capitale (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous