Religion et nationalisme en Bosnie-Herzégovine : les trente ans de la « Gospa » de Medjugorje

| |

Il y a trente ans, le 24 juin 1981, la Vierge apparaissait à six jeunes gens du village de Medjugorje, en Herzégovine. Depuis, c’est devenu l’un des principaux centres de pèlerinage marial en Europe. Lieu symbole du nationalisme croate, le pèlerinage de Medjugorje représente un « business » très rentable. Pourtant, l’Église catholique n’a jamais reconnu la réalité du phénomène apparitionnaire, ce qui n’affecte pas l’enthousiasme des pèlerins venus du monde entier. Notre correspondant a mené l’enquête.

Par Rodolfo Toè Greg est Polonais. Il est venu en autostop. Il n’est pas croyant, mais il voulait se rendre sur la fameuse colline pour comprendre son atmosphère. À Medjugorje, chaque année, à la fin du mois de juin, on célèbre l’anniversaire de la première apparition de la « Gospa », la Madone. « La première fois que des gens de ma famille sont venus ici, ils pensaient être en Croatie », explique-t-il en montrant du doigt le grand drapeau croate qui flotte devant l’église paroissiale. Trente ans se sont déjà écoulés depuis le 24 juin 1981. Cette année-là, six jeunes ont vu la Vierge leur apparaître sur la colline. Depuis, le site a été visitée par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous