Feral Tribune

Chômage en Bosnie : pas de miracle à Medjugorje

| |

Pas de miracles mais beaucoup de misère pour les travailleurs journaliers qui offrent leur service près du sanctuaire de Medjugorje, en Herzégovine occidentale sous contrôle croate. Des chômeurs venus de toute la Bosnie espèrent qu’un « caporal » les embauchera pour quelques heures. Beaucoup attendent en vain toute la journée.

Par Hrvoje Prnjak Les anciens ouvriers de l’aciérie de Zenica, en Bosnie centrale, offrent leurs services, chaque jour dès l’aube, sur la rue Tromeda, à Medjugorje, dans l’espoir de parvenir à nourrir leurs familles. Le journaliste revient les voir : « regarde, rien n’a changé depuis ce matin à 6 heures. Tu ne retrouves exactement là où tu nous as laissé »… Rien. « Aujourd’hui, personne ne gagnera ne serait-ce qu’un mark », raconte Amir Sahinovic, en montrant l’horloge qui indique 14 heures. La chaleur de l’après-midi est insupportable, et les dix hommes en bleu de travail essaient sans succès de se rafraîchir en buvant un peu de bière devant le magasin (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous