Blic

Nord du Kosovo : bras de fer et poker menteur entre la Serbie et l’Union européenne

| |

La Serbie doit jouer une partie subtile au Kosovo. Les Serbes du nord maintiennent leur référendum prévu pour les 14 et 15 février, mais Belgrade espère encore obtenir le statut de candidat à l’intégration européenne et cherche à « ménager » les pays européens. Or, un nouveau dilemme se pose : la Serbie peut-elle convoquer au Kosovo les élections locales, prévues au printemps ?

Par Tamara Spaić Depuis 1999, les élections nationales serbes sont régulièrement organisées dans le nord du Kosovo ainsi que dans les enclaves. Cette année, des élections locales sont prévues au printemps, en même temps que les législatives et la présidentielle. Belgrade peut-elle organiser ce scrutin municipal au Kosovo, au risque d’indisposer un peu plus les pays qui, comme l’Allemagne, exigent la suppression des « institutions parallèles serbes » ? Retrouvez notre dossier : Le Nord du Kosovo : une zone toujours sous haute tension Si la Serbie organise les élections locales au nord du Kosovo, elle le regrettera. Et si elle ne les organise (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous