« Mini-Schengen » des Balkans : rien ne va plus entre l’Albanie et le Kosovo

| |

Tirana accueillait samedi le troisième sommet du « mini-Schengen des Balkans », qui réunit l’Albanie, la Macédoine du Nord, le Monténégro et la Serbie, mais pas le Kosovo. Alors que Vetëvendosje manifestait dans les rues de Tirana contre la présence d’Aleksandar Vučić, le ton est encore monté entre Tirana et Pristina.

Par Katerina Sula Après Novi Sad et Ohrid, c’est Tirana qui a accueilli le troisième sommet du « mini-Schengen », samedi 21 décembre. Les dirigeants de Macédoine du Nord, du Monténégro et de Serbie se sont retrouvés autour du Premier ministre albanais Edi Rama. En revanche, le président kosovar Hashim Thaçi a, de nouveau, refusé de participer à ce sommet régional. Edi Rama a qualifié cette décision « d’incompréhensible » et de « nuisible pour Pristina », lors d’une conférence de presse tenue en présence d’Aleksandar Vučić, Milo Đukanović et Zoran Zaev. « Les blessures du passé », a-t-il dit, faisant référence aux relations entre le Kosovo et la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous