Dnevnik

Les Slovènes sont-ils xénophobes ?

| |

La bonne conscience nationale prétend que les Slovènes auraient toujours été des « victimes de l’histoire ». Pourtant, la xénophobie existe bien dans le pays, tout autant que dans la plupart des pays déjà membres de l’Union européenne.

Par Darko Strajn Si l’islam passe en général, à tort ou à raison, pour une religion conservatrice, il était amusant d’entendre le mufti Djogic reprocher à l’Eglise catholique slovène son "conservatisme extrême". Ainsi, il a noté un aspect important de la xénophobie slovène que l’on pourrait analyser à l’aide des concepts de la psychanalyse, en se rendant compte que la xénophobie renferme une image "cachée" de la jouissance supérieure de l’autre, puisque l’autre est "différent". En même temps, on ne doit surtout pas négliger les bases institutionnelles de la xénophobie. Si de hauts représentants de l’Eglise catholique, des journaux comme les Slovenske novice, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous