Vreme

Le théâtre macédonien souffre d’un manque de nouveaux auteurs

| |

Il n’y a plus de production dramatique de qualité en Macédoine, disent les spécialistes, en constatant la pénurie de textes écrits par de jeunes auteurs dramatiques sur la scène théâtrale macédonienne, conjuguée à l’impopularité de ce genre littéraire. Après la « découverte » de Dejan Dukovski, il y a déjà une dizaine d’années de cela, aucune énergie dramaturgique nouvelle et fraîche ne s’est manifestée sur la scène théâtrale du pays.

Publié dans la presse le 18 février 2005 Mise en ligne le 04 mars 2005 Par Natasa Bunteska « Les textes qui sont proposés de temps à autre aux directeurs des théâtres ne remplissent même pas les critères requis pour permettre une mise en scène, alors même que ces propositions se font rarissimes. En outre, les metteurs en scène ont une prédilection de plus en plus marquée pour les auteurs étrangers : ils ne travaillent sur des pièces de dramaturges macédoniens que quand ceux-ci sont déjà connus. C’est tout simplement qu’on ne souhaite pas prendre de risques avec des inconnus », dit Despina Angelovska, directrice artistique au Théâtre dramatique. Dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous