Sega

« Mila de Mars » : le renouveau du cinéma bulgare ?

| |

Cela faisait très longtemps qu’un film bulgare n’avait pas rencontré un tel succès dans les festivals internationaux et, surtout, auprès du public, qui semble avoir repris chemin des salles obscures. Pour son premier film, la jeune réalisatrice Zornitsa Sofija a fait un coup de maître.

Par Anita Dimitrova On parle tellement de « Mila de Mars », ces derniers temps, que les plus grands optimistes et les fans inconditionnels ont réussi à croire à l’impossible pendant quelque temps : par exemple au fait qu’un film bulgare pourrait avoir une chance d’être nominé aux « Oscars » dans la catégorie des films en langue étrangère. Eh bien, même si le film de Zornitsa Sofija était un chef-d’œuvre, il serait tout de même passé à côté des distinctions académiques, où sont toujours impliqués a) la politique, et b) les lobbies puissants dans les jurys. Mais cela ne peut aucunement réduire l’importance du fait que le film (tourné sans un sou de subvention de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous