Koha Jone

Le Sommet de Thessalonique ou la politique de la carotte et du bâton

| |

Du Sommet européen de Salonique a découlé un programme spécifique pour les pays qui, à terme, devraient rejoindre l’UE. Ce plan intéresse une région désormais baptisée « Balkans occidentaux », qui inclut l’Albanie, le Kosovo, la Macédoine, la Bosnie, la Croatie, et la Serbie-Monténégro. Des pays vus comme autant de problèmes pour les diplomates de Bruxelles, selon le quotidien albanais Koha Jone…

Par Kico Blushi Le sommet de Salonique a de toute évidence choisi de recomposer la carte des Balkans en distinguant les « Balkans de l’Ouest ». La désintégration de l’ancienne Yougoslavie en serait-elle la cause ? Cela oblige l’Union européenne à agir d’une manière différente et appropriée, un peu comme on le fait en présence « d’enfants difficiles ». À la différence de la Bulgarie, de la Slovénie, de la Roumanie, et de la Hongrie, nous faisons l’objet d’un traitement spécial, celui de la carotte et du bâton. Une aide économique nous sera accordée à la signature définitive de l’accord de stabilisation et d’association. Nous serons conduits, bon gré mal gré, à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous