B92

La Serbie et le Kosovo : Boris Tadić pourrait-il être désavoué par l’opinion publique ?

| |

Le Kosovo n’est pas la première priorité des citoyens serbes, mais ceux-ci s’opposent toujours à un éventuel « échange » du Kosovo contre l’intégration européenne du pays. C’est ce que révèle un sondage publié par le quotidien Danas, qui souligne les risques qui pèsent sur le gouvernement, si l’opposition entrait en campagne contre sa gestion de la question du Kosovo.

Selon Danas, le chef de l’État se rapproche des positions occidentales par crainte d’un mouvement imprévisible de Tomislav Nikolić, chef du Parti progressiste serbe (SNS), et de Vojislav Koštunica, le dirigeant du Parti démocratique de Serbie (DSS). Après l’avis négatif de la Cour internationale de Justice (CIJ), le Président Boris Tadić et ses conseillers paraissent s’inquiéter de la réaction possible des citoyens si Tomislav Nikolić et Vojislav Koštunica essayaient de convaincre l’opinion publique que le gouvernement a abandonné le Kosovo au profit l’adhésion à l’UE, expliquent les analystes. Boris Tadić, qui table sur un large soutien populaire, ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous