La Bulgarie au miroir de la crise en Macédoine

| |

La Bulgarie suit avec attention la crise qui déchire la Macédoine voisine. Tandis que le Premier ministre Borissov enfonce son collègue Gruevski, les nationalistes spéculent sur les stratégies russes et américaines.

Par Ivo Hristov « Gruevski doit démissionner ». La formule a été lancée par le Premier ministre bulgare Boyko Borissov, qui, fidèle à son style, s’est donné en exemple. « J’ai montré comment il faut agir, quant on a perdu la confiance des citoyens pour une raison ou une autre. La démission est le seul moyen de la regagner », a-t-il déclaré, faisant allusion à sa démission de 2013, avant son retour triomphal aux élections de 2014. La déclaration du Premier ministre n’a, toutefois, rien d’une position officielle. Pour en formuler une à l’égard de la Macédoine voisine, il faudrait trouver une synthèse difficile entre ses partenaires nationalistes du Front (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous