Le Courrier de la Bulgarie

Les nationalistes bulgares de la VMRO veulent redessiner les frontières des Balkans

| |

La VMRO bulgare a chaudement soutenu la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo. Son dirigeant, l’historien et député Krasimir Karakachanov, explique les raisons de ce choix, tout en plaidant pour une redéfinition des frontières des Balkans, « afin de conforter les nations ». Dans cette vision, Albanie et Bulgarie n’auront qu’à se partager la Macédoine. Associé au parti GERB du maire de Sofia, Boyko Borisov, la VMRO obtient des résultats électoraux limités, mais son dirigeant jouit toujours d’une grande audience intellectuelle. Entretien.

Propos recueillis par Jean-Arnault Dérens CdBg : Dans les années 1920, de violents affrontements ont opposé les courants « bulgarophiles » et « macédonistes » de la VMRO. On ne peut pas nier que certains courants de cette organisation ont mis en avant l’identité macédonienne... KK : Il s’agissait d’un choix tactique ! Aucun dirigeant de la VMRO n’a jamais remis en cause l’identité nationale bulgare des Macédoniens, ni Dame Gruev, ni Goce Delchev, ni Todor Aleksandrov, ni Ivan Mihailov... (D’un geste théâtral, Krasimir Karakachanov désigne les bustes et les portraits des dirigeants historiques de la VMRO qui décorent son bureau). Par contre, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous