Le Courrier de la Macédoine

L’Europe sans visas : une chance d’émigration pour les Albanais de Macédoine ?

| |

Depuis le 19 décembre, les citoyens de Macédoine peuvent voyager librement dans l’Union européenne - dans la limite de séjours de trois mois et sans avoir le droit d’y travailler. Cependant, certains voudront tenter de s’établir dans les pays occidentaux, alors que leur pays, durement touché par la crise, fait face à un chômage massif. Cette tentation pourrait surtout concerner les Albanais de Macédoine, qui ont presque tous des parents qui y sont établis. Un reportage du Courrier de la Macédoine à Tetovo et Gostivar.

Par Arben Fetahi Alors que Skopje fête l’abolition du régime des visas pour les citoyens de la République de Macédoine, une question revient symboliquement dans les rues de Tetovo et Gostivar : « As-tu un passeport bleu ou rouge ? » En effet, il y a vingt ans, les citoyens de la République de Macédoine, jadis citoyens de la République socialiste fédérative de Yougoslavie (RSFY), pouvaient circuler librement à travers le monde avec leurs passeports rouges de l’État fédéral. Après l’indépendance du pays, les autorités avaient préféré la couleur bleue, jugée plus « européenne », pour les passeports du nouvel État. Résultat : toute liberté de circulation (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous