Danas

L’agriculture serbe sans stratégie ni perspective

| |

Le groupe d’experts d’opposition G17 Plus tire un sévère réquisitoire contre l’absence de politique agricole du gouvernement. Aucune loi cadre sur l’agriculture n’a été adoptée au cours des trois dernières années. Pourtant, les questions agricoles risquent d’être l’un des points les plus épineux dans les négociations de rapprochement avec l’Union européenne.

Par Aleksandar Arsenijevic Durant la période Milosevic, l’opposition avait souvent souligné que l’agriculture était l’activité stratégique qui devait accélérer l’entrée de la Serbie sur le marché européen et mondial et, par conséquent, procurer des moyens financières importants. Les statistiques officielles (à lire avec une dose de réserve en ce qui concerne le taux de production et de développement agricole) démontrent aujourd’hui, trois ans après les changements politiques, que la situation a très peu changé dans le domaine agricole. Mladjan Dinkic, le vice-président du G17 Plus, a récemment déclaré que cette année, pour la première fois depuis les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous