IWPR

Kosovo : Les risques des négociations

| |

Les combattants de l’UCK ne croient pas beaucoup aux négociations de
Rambouillet. Convaincus que les divergences sont trop grandes, ils
s’attendent à l’abandon du processus et à la reprise des hostilité
s.

Par Fron NAZI, correspondante à Tirana Deux représentants de l’Armée de libération du Kosovo (UCK) sont tranquillement assis à une table au coin d’un café bondé du centre de Tirana. Tenue décontractée, pantalons noirs et longs manteaux, expirant la fumée de leurs éternelles cigarettes, rien ne les distingue du reste de la foule. Mais alors que d’autres habitués, des Albanais d’Albanie, discutent des problèmes quotidiens du pays (pannes d’électricité perpétuelles, coupures d’eau courante, corruption du gouvernement), seuls les hommes de l’UCK discutent avec flamme des résultats à attendre des négociations de Rambouillet sur le Kosovo. En Albanie, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous