IWPR

Kosovo : la peur du sida

| |

Le corps médical est convaincu que la prostitution est un facteur déterminant dans l’accroissement du nombre de cas de contamination par le VIH dans le protectorat.

Par Dren Berisha Une prostituée ukrainienne est allée voir un médecin parce qu’elle avait pris froid. En fait, elle était séropositive— son cas a sonné l’alarme dans tout le Kosovo. "Elle a eu de nombreux contacts avec des clients kosovars et nous sommes très inquiets", a déclaré Jusuf Dushaj, épidémiologiste et chef de l’Institut National de la Santé Publique. Ce cas est tout à fait significatif, car le corps médical suspecte depuis longtemps l’explosion du nombre de prostituées depuis le conflit de 1999 d’être responsable de l’extension de la contamination par le VIH. Les responsables de la santé ne peuvent pas faire passer de tests aux prostituées (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous