BIRN

Homosexualités : au Monténégro, pour vivre mieux, vivez cachés (1/2)

| |

Au Monténégro, les personnes LGBT préfèrent cacher leur orientation sexuelle plutôt que d’affronter le regard d’une société encore très patriarcale et pleine de préjugés à leur encontre. Dans un pays où il est plus grave d’être accusé d’homosexualité que de corruption, la sexualité alternative a bien du mal à être acceptée et l’absence de porte parole charismatique n’aide pas à faire évoluer des mentalités. Le BIRN a enquêté. Première partie du reportage.

Par Nela Lazarević L’invisibilité des homosexuels et des lesbiennes dans les sphères sociale et publique entrave les efforts en vue de surmonter l’homophobie dans cette société conservatrice. Mirko et Nenad aimeraient beaucoup oublier cette nuit où la police de Podgorica les a attrapés dans un parc, alors qu’ils s’accordaient un moment d’intimité. Les policiers ont décidé de leur donner une leçon : ils les ont battus, avant de les abandonner dans l’obscurité, dépouillés de leurs vêtements. Nus, ils sont rentrés chez eux discrètement et ont tenté d’effacer toute trace de leur « disgrâce ». « Ces garçons ont clairement senti qu’il n’existe aucun climat (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous